Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Le noir absolu

com

noir absoluLe 12 mars dernier, le Directeur de cabinet du Maire de Cognac  déclarait à la presse qu’à partir de fin avril début mai, les éclairages publics « de tous les quartiers » allaient être éteints de 1 heure à 5 heures du matin et que l’expérience allait être conduite pendant six mois.

Le sujet n’a jamais été évoqué en commission et n’a pas davantage fait l’objet d’un débat en Conseil Municipal. Si j’en crois les déclarations du Maire seuls les membres des conseils de quartier, qui assistent aux réunions, ont été informés. Il apparaît par ailleurs que cette mesure ne soit envisagée que pour des raisons strictement budgétaires, le gain espéré serait de l’ordre de 50.000 euros en année pleine !

A l’évidence le sujet méritait d’être éclairé par un débat que nous avons provoqué lors du Conseil Municipal du 19 mars 2012  car si pour certains, un éclairage public apparaît indispensable la nuit pour assurer tant la sécurité routière que celle des personnes et des biens, d’autres pensent manifestement le contraire.

Voici quelques une de nos réflexions.

Cognac plongée dans le noir pose la question de la sécurité

Inévitablement, la ville plongée dans le noir pose la question de la sécurité et pas seulement celle lié à la délinquance mais aussi parce que l’éclairage des voiries ouvertes à la circulation publique confère un sentiment de sécurité visuel tout au long de la nuit.

La ville plongée dans le noir ne peut qu’accentuer un sentiment d’insécurité  diffus partagé par nombre de nos concitoyens.

Enfin, la ville plongée dans le noir rend plus difficile l’intervention des secours que ce soit en cas d’incendie ou de prise en charge de personne nécessitant un transport urgent vers un centre de soins.

Sachant, par ailleurs, que la délinquance sur la ville de Cognac a augmenté de 7,7% par rapport à 2010. Les dégradations volontaires et les violences aux personnes ont, quant à elles nettement augmenté en 2011, le commandant De Vargas précisant que « Ce sont les deux gros points noirs du bilan » les atteintes volontaires à l’intégrité physique, ont enregistré une hausse de 21% en un an.

Plonger notre ville dans le noir absolu c’est prendre le risque de voir ces chiffres exploser notamment sur une période de forte transhumance.

Cognac n’est pas une ville comme les autres, ville d’art et d’histoire, ville touristique, ville de festivals

La période expérimentale choisi coïncide avec une période où les touristes sont nombreux et où le cœur de la ville bat au rythme de ses événements festifs. Fête de la musique, Fête du Cognac, Blues Passion, Coup de Chauffe et autres manifestations.

Comment imaginer un couvre feu à 1 heure du matin alors que les gens sont encore largement dans les rues et que les terrasses des cafés sont encore bien remplies.

Une  économie de « bouts de chandelle »

Le budget de fonctionnement de la ville de Cognac est d’environ 29 millions d’euros et chacun s’accorde pour dire qu’il faut réduire la dépense publique reste que cette économie de  « bouts de chandelle » pourrait être mise en balance avec bien d’autres.

N’est-il pas souhaitable, avant d’expérimenter une mesure aussi drastique, de mener une étude globale sur les éclairages publics, utilisation des LED, choix, densité et puissance des lampadaires, réagencement des points lumineux, sectorisation du réseau, modulation fine des horaires………il existe d’autres solutions innovantes comme le déclenchement cellulaire ou  par SMS………….etc.

Nous sommes persuadés que nos concitoyens  qui paient de plus en plus d’impôts locaux attendent de la collectivité de pouvoir vivre paisiblement dans une ville sécurisée.

Le Maire a-t-il réellement mesuré, en termes d’image, les retombées négatives d’une telle décision auprès des touristes et autres visiteurs en pleine période estivale ?

Print
Repost

Commenter cet article