Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Une première à Cognac : le report du vote du budget !

com

7251325154830

Pour la première fois à Cognac, le maire sortant a décidé de reporter le vote du budget pour l’année 2014 après les élections municipales (la ville d’Angoulême, quant à elle, a voté son budget primitif pour 2014 dès le mois de décembre dernier !).

 

Monsieur Gourinchas, qui n’en est pas à une manipulation près, aura sans doute beau jeu de dire qu’avec cette décision exceptionnelle et surprenante, il se montre respectueux du futur résultat issu des urnes.

 

Mais la ficelle est un peu grosse, et elle ne dupera personne !

 

En réalité, il s’agit purement et simplement d’une manœuvre électoraliste de dissimulation destinée à cacher aux Cognaçaises et aux Cognaçais, avant les élections, une situation financière délicate.

 

Quel est l’état des comptes, quel est l’endettement de la ville, à quel tour de vis doit-on s’attendre sur les dotations versées à la commune par un Etat socialiste exsangue, existe-t-il de nouvelles menaces d’augmentation des impôts locaux, etc.?

 

Les Cognaçais n’en sauront rien et je doute que le « débat d’orientation budgétaire » du 20 février prochain (que la loi oblige les municipalités à organiser avant le vote de leur budget proprement dit, mais qui n’entre pas dans les détails) puisse nous éclairer.

 

Mais, de surcroît, ce report, comme dans d’autres domaines de la vie municipale, témoigne d’une initiative qui s’apparente au « fait du prince ».

 

En la matière, Michel Gourinchas nous a habitués à agir en catimini, sans transparence, lui qui n’a jamais souhaité créer une Commission des Finances, de crainte d’être obligé, de par la loi, de l’ouvrir à son opposition, faisant ainsi de notre ville l’une des exceptions françaises.

 

Enfumage et verrouillage ont été, depuis 2008, les deux piliers de la gestion financière de la ville…avec le succès que l’on sait.

 

Ce report en constitue, si besoin était, une éclatante illustration.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article