Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Pour oublier l'échec du CFA ?

com

apprentis 

L’apprentissage offre, sans aucun doute, pour les collectivités  un potentiel de talents nouveaux et diversifiés. Il constitue, pour les jeunes une première mise en situation professionnelle qui se révèle un précieux tremplin pour la suite de leur carrière et de leur employabilité au sein d’une collectivité,  pour les Maîtres d’apprentissage c’est la possibilité de mettre en avant  leurs qualités professionnelles, relationnelles et pédagogiques et de transmettre à une nouvelle génération leur précieux savoir-faire.

L’apprentissage valorise également fortement l’image de la ville en faisant connaître les métiers de la fonction publique territoriale et la culture du service public. Aussi je suis un fervent adepte de  cette politique engagée depuis de nombreuses années par la ville de Cognac.

Pourtant, en communiquant ainsi sur le sujet, je me demande si  Michel Gourinchas  n’essaie pas de faire oublier que Cognac a perdu l’essentiel de ses formations par l’apprentissage faute d’avoir su défendre un dossier qui était pourtant sur le point d’aboutir.

Il me semble en effet utile de rappeler qu’en juin 2008 la région présentait le projet finalisé de construction d’un nouveau Centre de Formation des Apprentis (CFA) sur le site Monnet. Il devait accueillir 350 apprentis pour une ouverture programmée à la rentrée scolaire de septembre 2011.

Revenant brutalement sur son engagement, la région décide, en février 2009, d’une nouvelle carte des formations par apprentissage c’est ainsi qu’en mars 2011, Cognac perd définitivement la totalité des formations du bâtiment et de l’hôtellerie-restauration et ne conserve que la tonnellerie, la vente et la coiffure. Même la petite enfance prévue en 2009 disparaît. Plus de CFA neuf mais une rénovation des bâtiments actuels dont les locaux sont inadaptés, vétustes et dangereux.

Après deux ans d’un silence assourdissant, Michel Gourinchas, Maire / Conseiller régional a bien tenté de réagir mais malheureusement trop tard. Depuis  en compensation on nous promet la création d’un pôle verrier et la formation aux métiers funéraires. Au total plus que 200 apprentis au lieu des 350 initialement promis. Et même si je n’ai rien contre les 100 apprentis coiffeurs (il n’y a que 6 contrats par an à Cognac) je regrette que nous ayons perdu l’hôtellerie-restauration (90 contrats par an à Cognac) alors même que nous poursuivons, à juste titre, nos actions en faveur du tourisme  et que l’offre en matière de restauration se développe à en donner le vertige ! Appentis ville de CognacApprentis ville 2

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article