Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Lettre ouverte à Michel Gourinchas - 26 mai 2012

com

 

droit de s'exprimer 1 

Monsieur le Maire, Cher collègue, Cher Michel,

Je ne reviendrai pas sur les termes  du texte que tu as lu, lors du conseil municipal du 24 mai dernier, en réponse à la question orale, que je t’avais adressée préalablement,  au sujet de la cession de l’ensemble immobilier « François 1er ».

Je ne reviendrai pas sur cette leçon de morale que tu as cru devoir m’infliger, sans que rien de légitime ne t’y autorise.

Je ne reviendrai pas non plus sur ta critique concernant la forme de mon intervention, certes difficile à entendre, mais ô combien appropriée au regard de la légèreté avec laquelle tu gères les dossiers de la ville et les deniers des contribuables.

Je ne reviendrai pas sur cette habileté que je te reconnais, mais que l'on pourrait aisément assimiler à de la mesquinerie et de la faiblesse et qui n’a en fait pour but que d'éluder  le fond des questions.

Enfin je ne reviendrai pas sur ce déni de démocratie dont tu as fait preuve en m’interdisant purement et simplement de m’exprimer alors que tu venais de me prendre personnellement pour cible.

En revanche, je vais revenir sur un point qui m'a profondément choqué. Tu as sous-entendu que je pourrais agir contre les intérêts de la ville et des cognaçais. Ça, je ne l'accepte pas.

Elu depuis 1995, je me suis engagé sans compter au service de Cognac et des cognaçais et ce y compris à mon détriment personnel. Mais, peu importe. J'aime ma ville et ma seule ambition est de lui redonner  attractivité, douceur de vivre et  finances saines.
Si je m'oppose à toi, c'est en grande partie car je crois que ta politique n'est pas dans l’intérêt de Cognac et des cognaçais.

Si je m'oppose à toi, je ne m'oppose pas à Cognac.  C'est mon rôle mais aussi mon droit et mon devoir  en qualité d’élu de te donner le point de vue de l'opposition et ça tu dois l’accepter.

Prenons trois exemples de projets structurants qui ont  justifié mes interventions.
Le projet de résidence de tourisme porté par le Groupe CELA. Favorable au départ, je n’ai cessé de te mettre en garde sur la fragilité du Groupe alors que vous alliez engager, sans attendre,  d’importants travaux. Si demain le projet repart sur de bonnes bases avec un opérateur-investisseur crédible je serais à nouveau à tes côtés pour soutenir ce projet.

Pôle de musiques actuelles. La précédente majorité avait lancé le projet de rénovation des anciens abattoirs pour y accueillir West Rock et Blues Passion, vous aviez fait le choix  de construire un bâtiment neuf pour près de 3 millions d’euros avant de faire volte-face et revenir à notre projet initial !

Immeuble François 1er. Le fait d’accepter de délivrer un Permis de Construire alors que le promoteur refuse de signer le compromis de vente et s’exonère ainsi de facto d’une clause pénale  de 98.000 euros relève de la plus grande légèreté.  Le souligner fermement relève de ma responsabilité, mais si ce projet privé va à son terme tant mieux pour la ville.

Je ne suis pas contre les projets, je veux des garanties indispensables qui préservent les intérêts de la ville.

Je suis ouvert au débat et je crois que j’ai dans les différentes commissions municipales des échanges constructifs avec les élus de la majorité qui aboutissent en général à un consensus puisque seul l’intérêt général guide nos décisions.

Chacun peut constater  que l’opposition vote "pour" à  95% vos propositions et que nous vous avons félicité pour le Label Ville d'Art et d'Histoire,  pour Cep’ âges, la maison des jeunes, la mutualisation de la cuisine centrale dans le cadre d’un GIP, les actions en faveur du tourisme, pour ne citer que les plus visibles.

Je ne suis pas contre vous. Je suis attentif et concerné par la défense de Cognac, la protection de ses citoyens et de son mieux vivre ensemble. Il me semble que nous devons ensemble, réfléchir, débattre et échanger et trouver les solutions qui répondent aux besoins de nos concitoyens. Cependant quand nos avis divergent, il est de mon devoir de représenter ceux qui ne sont pas en accord avec tes manières et ta politique et toi tu dois  respecter le droit d’expression des conseillers municipaux fussent t’ils d’opposition.

Mes amitiés à toi et ta majorité

Noël

CM 24.05.2012 1

QO Joanny 24 mai 2012.3

Print
Repost

Commenter cet article