Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Les raisons d'espérer !

com

Réfléchir

Malgré une très bonne campagne Nicolas SARKOZY n’a pas réussi à inverser une tendance défavorable. Victime d’un antisarkozisme exacerbé, l’Histoire lui rendra justice car il aura été le Président qui a porté le plus de réformes courageuses et ce dans un contexte de crise dont on ne saurait encore mesurer  toute la portée. Crise  qui a emporté, depuis, tous les chefs de gouvernement qui se sont présentés aux suffrages de leurs compatriotes. Le faible écart en voix entre les  deux finalistes (1.139.983) et l’importance des votes blancs ou nuls (2.154.956) renforce ma conviction qu’il n’y a pas d’adhésion au projet politique porté par le candidat socialiste mais plutôt un rejet systématique de ceux qui gouvernent.

Néanmoins, l’élection de François HOLLANDE doit être accueillie comme il se doit puisqu’elle est l’expression de la volonté majoritaire  des Français.  Nous devons adresser au nouveau Président de la République nos vœux de réussite pour le Pays, il va en avoir besoin, confronté aux exigences de ses alliés revendicatifs que sont les Verts et les Partis composant le Front de Gauche ; mais surtout, il devra répondre aux innombrables demandes des Français qui sont incompatibles avec l’impérieuse nécessité de restaurer les comptes publics.

Concernant la ville de Cognac, le journal Sud-ouest a publié, le 8 mai dernier, sous la plume de Philippe MENARD, un article intitulé « La gauche bien arrimée malgré ses différences » ajoutant « le vote de dimanche a conforté la base de la majorité à Cognac » et tirant pour conséquence que « Le Maire socialiste peut envisager sa réélection en 2014 avec une certaine sérénité ». 

Ce résultat  certes favorable à la gauche doit être analysé en tenant compte du contexte particulier où le vote contre la personne même de Nicolas SARKOZY a beaucoup compté dans le résultat final.

Compte tenu du contexte, la Droite à Cognac reste stable

En 2007, dans un tout autre contexte, Nicolas SARKOZY obtenait au niveau national un score de 53,06%,  il réalise en 2012, 48,36% soit une différence de -4,70%. A Cognac, il obtient 44,55% en 2012 contre 49,34% en 2007 soit un écart de -4,79%. François HOLLANDE obtient 5098 voix alors que Ségolène ROYAL comptabilisait 4992 voix en 2007. Cette faible progression de 106 voix,  dans un contexte pourtant favorable au candidat de gauche,  traduit une stabilité du vote de gauche. La comparaison avec d’autres villes de la région montre au contraire une bonne résistance de la Droite à Cognac, toujours en tenant compte du contexte particulier de cette élection.

Sur les dix villes les plus peuplées de notre Région, ROYAN fait figure d’exception, François HOLLANDE n’y obtient que 39,44%, dans les 9 autres villes en revanche il est largement majoritaire : BRESSUIRE 53,52%, COGNAC 55,45%, ROCHEFORT 56,60%, CHATELLERAULT 57,14%, SAINTES 57,49%, ANGOULEME 60,25%, LA ROCHELLE 62,07%, NIORT 64,56%, il obtient son meilleur score à POITIERS avec 65,15%.

Dans d’autres villes, pourtant de Droite, du Sud Ouest François HOLLANDE réalise des scores supérieurs ou proches de celui de Cognac. BORDEAUX, la ville d’Alain JUPPE (UMP) : 57,18%,  AGEN, la ville de Jean DIONIS DU SEJOUR (NC) : 55,10% ou encore BAYONNE, la ville de Jean Granet (UMP) : 59,26%.

Aussi convient-il de relativiser ce scrutin particulier et éviter toute corrélation avec  des élections municipales qui doivent se dérouler dans 22 mois et qui reste avant tout une élection  ou les enjeux locaux sont prépondérants.

Se mobiliser pour les législatives

Dans l’immédiat il faut se mobiliser pour gagner les élections législatives des 10 et 17 juin prochains. Scrutin qualifié de « troisième tour » les législatives sont cruciales pour rétablir un « équilibre des pouvoirs » face à une Gauche qui détient déjà une majorité des départements, des Régions et le Sénat.

Dans la seconde circonscription de Charente (cantons de : Aubeterre, Baignes, Barbezieux, Blanzac, Brossac, Chalais, Châteauneuf, Cognac Nord et Sud, Jarnac, Montmoreau, Segonzac et Villebois-Lavalette), Daniel SAUVAITRE porte nos couleurs,  nous devons nous mobiliser pour qu’un coin de ciel bleu vienne égayer cette Charente toujours aussi rose......

SO 8 mai 2012Présidentielles 2ème tour.

Présidentielle Cognac Ville 2ème tour





 

Print
Repost

Commenter cet article

Pierre PICOTIN 10/05/2012 15:59


Bonjour, comment voulez vous espérer avec cette presse de gauche. Je viens de lire les journaux du jour concernant les législatives à Angoulême. Charente Libre écrit "la socialiste fait figure
d'archi-favorite dans une première circonscription où la Droite part en plus divisée" et Sud Ouest "La Droite se chamaille à Angoulême. La Droite part en ordre
dispersé" Le journal annonce pourtant neuf candidats déclarés et deux probables. Sur les onze candidats il y en à 3 de Droite (YOU, Vouvet et Sitzia), 5 de
gauche (Pinville, Boutet de Monvel, Tardat, Deboeuf et Courtois, un Modem (Monier), un sans étiquette (de Lorgeril) et un FN (Cardoso). Si je comprend bien lorsque la Droite présente 3
candidats elle est divisée, mais lorsque la Gauche en présente 5 elle est seulement plurielle. Je crois que vous avez du souci à vous faire avec une presse aussi partisane.


 

Michaud Claude 10/05/2012 15:24


Excellente analyse,  je partage totalement votre point de vue,  vous gardez évidemment toutes vos chances pour reconquérir la ville en 2014, il n’y a pas plus de poussée  de la
Gauche à Cognac  qu’au niveau de la moyenne nationale.


J’ajoute que si l’on compare le score de Ségolène ROYAL en 2007 à celui de François HOLLANDE en 2012, dans un contexte très favorable,
Cognac se situe dans la progression moyenne nationale du score du candidat socialiste comme à Bordeaux alors que malheureusement le département de la Charente et la ville d’Angoulême s’enfoncent
encore un peu plus.


France :            ROYAL, 46,94%
- HOLLANDE, 51,64% soit + 4,70%


Cognac :           ROYAL, 50,66% - HOLLANDE, 55,45% soit + 4,79%


Angoulême :     ROYAL, 54,13% - HOLLANDE, 60,25% soit + 6,12%


Charente :        ROYAL, 52,88% - HOLLANDE, 58,83%
soit + 5,95%


Bordeaux :       ROYAL, 52,44% - HOLLANDE, 57,18% soit +
4,74%

Michaud Claude 10/05/2012 15:16


Excellente analyse,  je partage totalement votre point de vue,  vous gardez évidemment toutes vos chances pour reconquérir la ville en 2014, il n’y a pas plus de poussé  de la
Gauche à Cognac  qu’au niveau de la moyenne nationale.


J’ajoute que si l’on compare le score de Ségolène ROYAL en 2007 à celui de François HOLLANDE en 2012 dans un contexte très favorable,
Cognac se situe dans la progression moyenne nationale comme Bordeaux alors que malheureusement le département de la Charente et la ville d’Angoulême s’enfoncent.


France :            ROYAL, 46,94%
- HOLLANDE, 51,64% soit + 4,70%


Cognac :           ROYAL, 50,66% - HOLLANDE, 55,45% soit + 4,79%


Angoulême :    ROYAL, 54,13% - HOLLANDE, 60,25% soit + 6,12%


Charente :        ROYAL, 52,88% - HOLLANDE, 58,83%
soit + 5,95%


Bordeaux :       ROYAL, 52,44% - HOLLANDE, 57,18% soit +
4,74%