Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Lancement de campagne - discours de Noël Belliot

com

26 septembre 2013-meetinebelliot-delection1-303

 

Lancement de campagne jeudi 26 septembre 2013

 

Discours de Noël Belliot


 

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Chère Elisabeth, Cher Dominique, Cher Jérôme, Cher Daniel, Chère Emilie,

Chers Amis,

 

Merci à vous toutes et vous tous ici présents, c’est avec beaucoup d’émotion et de joie que je prends la parole ce soir devant vous.

 

D’émotion parce que vous êtes nombreuses et nombreux et que j’aperçois un grand nombre de visages amis, dont celui de mon épouse  qui n’aura pas la partie facile dans les prochains mois.

 

De joie, parce que ce lancement de campagne, nous l’attendions tous, et nous y avons beaucoup travaillé, pour qu’il soit le plus réussi, et surtout qu’il illustre le ton de la campagne que l’on mène déjà depuis plusieurs mois, et de celui que l’on va mener jusqu’à la reconquête de mars 2014.

 

Et surtout 

 

Nous sommes rassemblés, nous sommes unis, la famille est au complet, pour moi c’est la première victoire de cette campagne et il ne fait aucun doute, il y en aura d’autres.

Je ne sous-estime pas le chemin qu’il nous reste encore à parcourir jusqu’au mois de mars 2014. 

 

Mais je sais également pouvoir compter sur une équipe solide et déterminée pour parvenir à la victoire, notre victoire.

 

Vous savez dans ma vie, il m’est arrivé de vivre de nombreuses épreuves et  quelques fois d’échouer, mais jamais de renoncer. 

Il m’arrive encore d’être interpellé, ici et là, sur ma carrière, et entre autre, hôtelière… 

 

Dans cette affaire, comme pour les autres j’ai donné le meilleur de moi-même. Je n’ai donc pas à rougir. Dans ce cas précis, il s’agissait d’un beau projet, et l’hôtel existe toujours à l’entrée de la ville. 

 

J’ai entrepris, j’ai essayé, ……….…. j’ai appris. 

 

Tout le monde ne peut pas en dire autant !

 

Aujourd’hui, c’est dans une autre branche, que je poursuis ma carrière professionnelle.

 

Ma chance c’est d’avoir eu plusieurs expériences de vies : sportive, comptable, hôtelière, dans les assurances, associative et politique.

 

Des vies qui sont autant de cordes à mon arc, autant d’expériences au service de Cognac. 

 

Ce que je suis devenu au fil de ma vie cognaçaise, c’est ce qui fait ma personnalité, et ma fierté : la naissance de mes enfants, et j’espère bientôt de mes petits-enfants, ma vie professionnelle, mes engagements associatifs et politiques, mes amis, mon ambition. 

 

C’est fort de cette histoire de Cognac que je veux me présenter devant vous : Cognaçais, passionné, et déterminé !

 

Dans les mois qui arrivent rien ne nous sera épargné : attaques, invectives, calomnies, mensonges et j’en passe… certains commencent déjà !

 

Mais que tous soient rassurés, notre seule réponse sera notre PROJET  pour Cognac !

 

J’ai décidé de me porter candidat à la Mairie de Cognac, pas uniquement parce que j’ai des convictions dont je suis fier, et que je revendique. 

 

Mais parce que j’ai un PROJET de développement pour COGNAC.

 

Ce projet, c’est le fruit des rencontres que je fais sur le terrain au quotidien. 

 

C’est également les visites que nous avons déjà faites à Bressuire, aux Herbiers et à Epernay. 

Des villes que nous n’avons pas choisies au hasard mais qui grâce à leurs projets ont réussi le pari du développement.

 

A chaque fois, nous avons ainsi rencontré des passionnés de leur ville, qui n’ont jamais renoncé, mais surtout qui ont osé. Nous allons nous en inspirer !


26 septembre 2013-meetinebelliot-delection1-315

 

Parce que la seule question qui vaille, dans l’élection à venir, c’est 

 

« OSERONS-NOUS ? «, OSERONS-NOUS ?

 

Oserons-nous la non augmentation des taux d’imposition locaux ?

 

Oserons-nous la mutualisation des services de la commune avec ceux de la Communauté de Communes ?

 

Oserons-nous renoncer aux projets pharaoniques de Grand Cognac, pour concentrer notre dépense publique sur la compétitivité de notre territoire ?

 

Oserons-nous mettre le commerce de proximité au cœur de notre projet de ville ?

 

Oserons-nous rompre avec l’immobilisme qui a prévalu pendant 6 ans en matière d’aménagement urbain ?

 

Oserons-nous une politique de sécurité décomplexée ?

 

Oserons-nous renforcer le dialogue avec le monde du cognac ?

 

Oserons-nous relever le défi du désenclavement de notre territoire ?

 

Nous avons 6 mois pour être crédible sur nos réponses, parce que OUI, nous avons l’intention de ne pas renoncer et d’oser !  

 

Notre ambition est de donner envie de Cognac, Envie d’y venir, Envie de s’y installer, Envie d’y entreprendre, Envie d’y rester ! 

 

C’est comme cela qu’une ville grandit et s’épanouit !

 

Aujourd’hui Cognac, c’est plus 38 % d’impôt supplémentaire, en 5 ans ! Soit plus de 4 fois l’inflation !

 

Aujourd’hui Cognac, c’est 850 habitants qui ont déserté nos murs, en seulement 4 ans !

 

Aujourd’hui Cognac, c’est 12% de logements vacants !

 

La faute à QUI ?

 

Notre objectif, au cours des 6 années à venir, sera de mettre en place les outils de la reconquête :

 

Nous avons devant nous 5 reconquêtes d’envergure :

 

La première reconquête sera économique et démographique : 

 

En renforçant nos relations avec le monde du cognac et avec l’ensemble de la filière.

 

Le Cognac est une chance, c’est notre grande chance. 

 

Nous mettrons en place une délégation en charge des « relations avec le monde du cognac »

 

Nous nous rencontrerons et nous mettrons la ville au service de nos Maisons dans une logique de partenariat et de promotion.

 

Appuyons nous sur la force de ces maisons pour attirer d’autres entreprises vectrices d’emplois.

 

Reproduisons chez nous ce qui fonctionne ailleurs !

 

C’est comme cela que nous gagnerons de nouvelles compétences, de nouvelles formations et que nous pourrons envisager des solutions concrètes vis-à-vis des jeunes et des publics en difficulté.

 

Nous avons des atouts, mais nous avons également des retards ! 

 

A nous d’oser une politique courageuse en direction de nos entreprises, à nous d’être à la hauteur de leur rayonnement, à nous de leur donner un territoire où il fait bon se développer et s’enraciner.

 

La seconde reconquête sera Fiscale : 

 

Nous n’augmenterons pas le taux des impôts communaux, pendant les 6 prochaines années !

 

Par contre, vous comprendrez aisément, que sur cette question, je ne puisse m’engager ni pour notre Conseil Général Majorité Présidentielle, ni pour notre Conseil Régional Majorité Présidentielle aussi…

 

Certains membres de cette même Majorité Présidentielle, actuellement en place, nous qualifient déjà de menteur.

 

Pourtant les solutions existent. 

 

Elles passent :

 

Par la renégociation du pacte fiscal et financier intercommunal

 

Par la mutualisation des Services de la ville et ceux de la Communauté de Communes

 

Par le transfert de nouvelles compétences, 

 

Par une meilleure valorisation des services de la commune

 

Lorsque je prends cet engagement devant vous. Je sais que je serai jugé, critiqué, attendu.

 

Cet engagement n’a rien d’évident, mais c’est à nous de mettre en place un Cognac économe et soucieux du « moins dépenser » et surtout du « mieux dépenser » !

 

Augmenter les impôts c’est toujours plus facile pour gérer une commune, mais ce n’est pas la voie que nous avons choisie. 

 

26 septembre 2013-meetinebelliot-delection1-335

Alors je le redis, devant témoins : nous n’augmenterons pas les taux d’imposition de la commune, au cours des 6 prochaines années !

 

Cela demandera de l’imagination, du courage, des sacrifices, des choix, des renoncements.

 

Malheureusement, la situation actuelle nous impose des mesures fortes et celle-ci en fait partie.

 

Maire, je ne prêterai pas mon concours au « Matraquage fiscal » initié par l’actuelle majorité présidentielle. 

 

La pause fiscale annoncée et sur annoncée par la Majorité Présidentielle, un coup en 2014 par l’Elysée, un coup en 2015 par Matignon...

 

Pour Cognac ce sera dès notre premier budget !

 

Car ne pas augmenter les impôts c’est permettre à chacun de gagner en pouvoir d’achat.

 

La troisième reconquête sera urbaine : 

 

Mon 1er adjoint sera en charge d’une délégation élargie.

 

« Urbanisme, Développement durable,  Logement et Patrimoine », afin de lui donner les moyens de regagner la bataille de l’attractivité.

 

Nous mettrons en place des mesures incitatives en faveur de la rénovation de l’habitat et de la mise en valeur de notre patrimoine en  misant clairement sur la reconquête du centre urbain. Moyen le plus immédiat pour attirer de nouveaux habitants au plus près du centre-ville, confortant ainsi l’activité commerciale de notre cœur de ville.

 

Nous lancerons le grand chantier de nos entrées de ville afin de retrouver l’identité de notre cité.  

 

Entrer à Cognac, c’est entrer dans une ville forte d’une identité et d’une histoire à part. C’est dans cet esprit que nous travaillerons sur ce dossier. 

 

Faire envie de Cognac, je le répète ce sera notre leitmotiv, pendant les 6 années à venir !

 

La quatrième c’est la reconquête commerciale : 

 

Au travers d’une politique incitative et volontariste, la compétence « Commerce », sera mutualisée avec le « stationnement » et les « déplacements». 

 

L’Adjoint en charge de ce dossier disposera des prérogatives nécessaires à la mise en place d’une stratégie commerciale globale de notre cité, au service de l’attractivité du centre-ville.  

 

Quand nous avons laissé les clefs de la ville en 2008, il y avait quelques boutiques inoccupées dans la rue Aristide Briand, aujourd’hui c’est 16 commerces qui ont baissé leurs rideaux …c’est insupportable !

 

Il faut savoir reconnaitre ses erreurs. Nous mettrons un terme à l’aventure piétonnière de cette rue, nous rachèterons et agrandirons les surfaces commerciales vacantes pour les mettre au standard du commerce moderne et relancer cette artère essentielle de notre commune.  

 

26 septembre 2013-meetinebelliot-delection1-326

 

Notre cinquième reconquête sera celle du quotidien : 

 

Qui passe par la mise en place d’une politique de sécurité décomplexée au service de tous.

 

A ce sujet, les derniers chiffres sont assez édifiants :

 

Faits de délinquance + 9% en 1 an et + 22% sur 4 ans, atteintes aux biens + 34% en 1 an.

 

La faute à qui ?

 

Nous lancerons un programme de vidéo-protection.

 

Nous renforcerons l’équipement de notre police municipale, et la question de son armement doit également être posée et ne pas demeurer un tabou.

 

Nous traiterons sans plus attendre le problème récurrent des inondations  qui touchent nombre de Cognaçais vivant dans l’angoisse permanente d’un nouvel abat d’eau.

 

Nous nous donnerons les moyens de vivre dans une ville propre. 

 

Et à ce sujet, si vous me permettez un aparté, je trouve dommage qu’il n’existe pas de label traduisant la propreté d’une ville, sur le modèle du fleurissement.  

 

Cela étant dit, c’est une chance pour l’équipe en place, qui se verrait plus certainement décerner un bonnet d’âne, qu’une médaille d’honneur…

 

Nous renforcerons le programme du Cep ‘Âge et nous engagerons le processus d’adhésion au programme « Ville Amie des Ainés » porté par l’Organisation Mondiale de la Santé.

 

Nous consacrerons une place importante à la jeunesse et à l’éducation. 

 

C’est pour nous un véritable marqueur d’une politique volontariste en lien avec les familles et les communautés pédagogiques. 

 

Nous devrons tout mettre en œuvre pour lutter contre l’échec scolaire et améliorer l’ouverture des enfants aux sciences, à la culture, aux sports, à l’environnement.

 

Nous mettrons en place un service d’accompagnement pour résoudre les petits et grands soucis du quotidien

 

Je souhaite que ce service rattaché au Centre Communal d’Action Sociale, prenne la forme d’une maraude, qui ira à la rencontre, de celles et ceux, toujours trop nombreux qui n’osent pas franchir le pas d’un bureau.

 

Sur ce point, qu’il me soit permis de rendre un hommage appuyé à l’action menée par Michel JAYAT, au cours des 7 années de mandat que nous avons effectuées ensemble, entre 2001 et 2008. Il a toujours répondu présent aux sollicitations d’où qu’elles viennent et malheureusement, il n’a jamais été vraiment remplacé par l’équipe actuelle.

L’élu en charge de ce dossier devra retrouver le même état d’esprit pour effectuer cette mission à laquelle je suis tout particulièrement attaché.

 

26 septembre 2013-meetinebelliot-delection1-337

 

Je voudrais également vous parler de la Communauté de Communes et de ses enjeux. 

 

Lorsque Jérôme MOUHOT l’a présidée, elle était force de projets et de modernisation pour notre territoire. 

 

Les 6 années qui viennent de s’écouler n’on rien amené…. 

 

Si ce n’est, en fin de parcours, une inquiétante fuite en avant dépensière, parfaitement hors de propos et qui ne correspond pas aux attentes de notre territoire.

 

Hommage soit rendu à Jérôme, qui avait fait de la Communauté de Communes un outil de développement, là où son successeur laissera de nouvelles taxes et un nouveau nom !

 

Nous engagerons la mise en place d’une Communauté d’Agglomération à l’échelle du pays de Cognac, je pense à un partenariat avec les communautés de communes de Grande Champagne, Jarnac et Châteauneuf, afin de renforcer notre capacité d’actions.

 

Nous engagerons la réflexion sur une gare TGV intermédiaire afin d’irriguer efficacement notre territoire. C’est l’une des clés pour attirer de nouveaux habitants et développer nos entreprises.

 

Nous avancerons sur la mise à deux fois deux voies de la RN 141 entre Limoges et Royan et rouvrirons le dossier de la déviation de Cognac.       

 

Tout cela nous ne pourrons le faire qu’à l’échelle d’une agglomération puissante et ambitieuse.

 

Nous n’y parviendrons pas en 6 ans, mais nous avons le devoir de mettre en œuvre ces chantiers qui n’ont que trop tardés.

 

Pour y parvenir nous devrons faire preuve de volontarisme et d’audace, et je sais que les membres de mon équipe ne manquent ni de l’un, ni de l’autre.

 

Pour conclure, je veux vous dire que nous ne sommes pas dans une ville comme les autres. 

 

Ici, flotte une atmosphère toute particulière. 

 

26 septembre 2013-meetinebelliot-delection1-317

 

Nous sommes les héritiers d’hommes et de femmes qui ont entrepris, qui se sont ouverts au monde

 

Le nom de notre cité résonne dans le monde entier. 

 

L’histoire de nos grands hommes marque encore l’histoire de France : François 1er, Claude BOUCHER, Louis DELAGE, Jean MONNET…..pour ne citer qu’eux ! 

 

Notre histoire, nos racines, nous imposent d’être dans le dépassement

 

Cognac n’est pas et ne sera jamais une ville comme les autres, une ville « normale ». 

 

Je mesure la charge de travail à venir. 

 

Et je ne souhaite pas, contrairement à d’autres, me lamenter sur les surprises de l’héritage reçu. 

 

Je ne suis pas dans la culture de l’excuse. 

 

Nous connaissons la situation de la ville. 

 

Nous nous attellerons au travail, immédiatement après notre élection.

 

Mon ambition, c’est de poursuivre l’œuvre engagée par Francis HARDY qui a su faire briller la ville de Cognac, en étant un Maire bâtisseur, animé par la passion de sa ville. 

 

Je tiens à le remercier de son soutien et de son aide, dans cette aventure qu’il a déjà connue…

 

Maire, je ne changerai pas mes habitudes, je continuerai à faire mon marché, à supporter nos équipes sportives, à discuter avec toutes et tous. 

 

Parce que cette proximité fait partie de ma nature. 

 

Ce n’est pas « miraculeux », c’est simplement être Maire. 

 

Par contre, je m’engage : à décider, à agir, à trancher ! 

 

C’est comme cela que je conçois l’action municipale. 

 

Je n’entends pas me défiler face à mes responsabilités.

 

Le mandat de Maire demeure la plus belle façon de servir sa ville. 

 

Je souhaite le faire avec vous toutes et vous tous et avec l’équipe qui se compose autour de moi au fil de mes rencontres. 

 

Ces femmes et ces hommes qui m’accompagnent vous les connaissez déjà et vous allez apprendre à les connaitre pendant cette campagne. 

 

Au premier rang, desquels je veux remercier Emilie dont les qualités ne sont plus à démontrer. 

 

Vous pouvez compter sur elle, pour porter notre projet. 

 

De plus, nul doute, que son enthousiasme, ses connaissances et son intelligence seront des atouts précieux pour relever le défi de la reconquête.

 

Chers Amis, plus que jamais dans les mois qui viennent je vais avoir besoin de vous, mais vous pourrez compter sur ma détermination.

 

C’est Jean PAULHAN qui a dit : « La France est partout où l’on ne renonce pas », et faites-moi confiance, Cognac est en France ! 

 

Et je ne renoncerai pas, jamais !

 

Nous sommes rassemblés. Nous sommes unis. Nous sommes déterminés. 

 

Jusqu’au mois de mars on ne lâchera rien.

 

Vive Cognac et plus que jamais « COGNAC d’abord » !

 

26 septembre 2013-meetinebelliot-delection1-305


Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article