Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Inondations « négligence coupable »

com

 

INONDATIONS 3A la suite de l’orage centennal des 15 et 16 juillet 2003, qui avait inondé l’ensemble des rues adjacentes à l’avenue Victor Hugo. Le Syndicat Intercommunal pour l’Eau et l’Assainissement de l’Agglomération de Cognac   (SIEEAC) qui disposait de la compétence « eaux pluviales » avait pris un certain nombre de mesures :

De 2003 à 2006. Etude de modélisation du réseau. Etude des hypothèses de  bassin d’orage place Camille Godard et stade Félix Gaillard, redimensionnement du réseau  rue de Segonzac. Commande d’une étude au CETE  de Bordeaux. Lancement de la consultation de la maîtrise d’œuvre,  rue du Dominant, rue des Vauzelles, amélioration des avaloirs sur les axes Millardet, Segonzac, Industrie et République.……….

Devant l’importance des travaux préconisés sur les deux communes de Cognac et de Châteaubernard, l’ancienne majorité municipale de Cognac avait  demandé et obtenu de la communauté de communes, après une assez longue procédure, le transfert à celle-ci de la compétence « eaux pluviales ».

Dès ce transfert effectué (Arrêté préfectoral du 4 août 2006) l’intercommunalité avait notamment procédé à l’acquisition de terrains, à Cognac (rue des Gélines) et à Châteaubernard (chemin de la Pallue), destinés à accueillir rapidement deux nouveaux bassins d’orage.

La réalisation d’un bassin d’orage indispensable, au droit du stade Félix GAILLARD, devant être réalisé lors de la création, prévue, d’un réseau « eaux pluviales » entre le rond point des Vauzelles et le stade Félix GAILLARD.

Or, depuis les élections municipales de 2008, plus rien n’a bougé.

Et pour cause, puisque l’une des toutes premières décisions prises par la nouvelle municipalité a été, pour des raisons de pure politique locale, de revenir en arrière et de reprendre à la communauté de communes la compétence « eaux pluviales », alors même que rien, ni techniquement ni juridiquement, ne le justifiait et, surtout, que la ville de Cognac n’avait pas les moyens de porter à elle seule des travaux aussi lourds financièrement.

Le 2 août dernier, un violent orage s’abat sur Cognac, et de nouveau les rues de Segonzac, Marignan, Jarnac, Cobden sont submergées, les canalisations  débordent et les caves inondent…… Pour toute réponse, le Maire actuel a décidé de rencontrer,  en septembre, les riverains des rues concernés. Il devra alors assumer sa responsabilité  et ses priorités qu’il entend  donner dans ses choix politiques, justifier de sa carence et de son imprévoyance.   

Print
Repost

Commenter cet article