Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

ça coule de source

com

EAULe Syndicat Intercommunal pour l’Eau et l’Assainissement de l’Agglomération de Cognac (S.I.E.A.A.C) est un syndicat intercommunal  formé entre les communes de CHATEAUBERNARD, COGNAC, MERPINS et SAINT BRICE.

Le syndicat est administré par un comité composé de délégués élus par les communes adhérentes à raison de :

Pour Cognac                       6 délégués titulaires

Pour Chateaubernard          4 délégués titulaires

Pour Merpins                      2 délégués titulaires

Pour Saint-Brice                 2 délégués titulaires

Le mode de gestion de l’eau et de l’assainissement a été l’un des enjeux du précédent mandat.

Mandat au cours duquel le SIAAC a choisi de confier, dans le cadre de deux Délégations de Service Public, la gestion de l’Eau et de l’Assainissement à la Sté VEOLIA pour 12 années à compter du 1er janvier 2008.

Le débat a été vif avec les partisans de la gestion en régie, et notamment Mr CLAVURIER qui a  déposé une requête, fin décembre, auprès du Tribunal Administratif de Poitiers, en annulation des deux DSP.

Dans ce contexte particulier, chacun doit bien mesurer les enjeux pour nos concitoyens et la nécessité que l’opposition de Cognac puisse y faire entendre sa voix.

Aujourd’hui, pourtant, en  nous proposant aucun  siège de titulaire au sein du SIEAAC vous voulez nous sanctionner d’avoir contribué au choix de la DSP et nous priver, désormais, de notre droit à l’expression.

Bel exemple de démocratie !

Mais au-delà du SIEAAC, la représentation des oppositions, au sein des organismes extérieurs, se justifie au moins pour deux raisons :

  • La première est le souci d’un plus juste respect de la représentation des oppositions municipales, issues du suffrage universel. On ne saurait nier la légitimité d’un élu au motif d’une minorité de représentation ;
  • La deuxième est relative aux prérogatives des organismes extérieurs, tels que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI, syndicats, syndicats mixtes…..). L’absence d’élus d’oppositions communales dans ces structures supra communales, les prive du droit légitime des oppositions à une parfaite connaissance des affaires communales et extra communales et de leur droit d’expression

Vous défendiez cette position lorsque vous étiez dans l’opposition :

Nous l’avions mis en pratique lorsque nous étions majoritaires

Pour mémoire je vous rappelle :

  • que depuis la création du SIEAAC l’opposition municipale de Cognac a toujours eu un poste de Titulaire et un poste de Suppléant.

Vous qui voulez faire de la démocratie locale l’une des  priorités de votre mandat :

  • avec la création d’une Commission « Démocratie Locale »
  • avec votre engagement  de créer un Comité consultatif de services publics pour le SIEAAC…. dès votre élection

Avec toutes ces bonnes intentions, comment pourriez-vous faire moins que ce que nous vous avions accordé en 2001……………………..sans renier vos principes et vos engagements.

Mais plus inquiétant encore

Mr CLAVURIER s’il était  à la tête du SIEAAC,  aurait la  lourde tâche  de le représenter alors qu’il l’attaque par ailleurs devant le Tribunal Administratif de Poitiers

Mais en a-t-il l’intention ?

Si je me réfère à un article paru dans Charente Libre du 12 janvier 2008 sous la plume d’Ismaël Karoum.

Mr CLAVURIER présenté, déjà, comme, « le Monsieur eau » de la liste GOURINCHAS aux municipales, indiquait, je cite :

« Si nous sommes élus, je n’attendrai pas le résultat de la procédure entamée devant le tribunal administratif. Je proposerai tout de suite aux autres élus du SIEAAC de dénoncer le contrat avec VEOLIA et de mettre en place une régie publique de l’eau »

Alors, démagogie ou irresponsabilité ?

Il n’en demeure pas moins que les salariés de VEOLIA en ont froid dans le dos

J’attire  votre attention  sur une telle décision

La résiliation anticipée des contrats de délégation de service public ferait courir un risque majeur à nos concitoyens, quant aux conséquences financières importantes……………….…… et des précédents il y en a !

En 2001, lors de changement de majorité.

Souvent par idéologie, certaines collectivités ont  résilié, par anticipation,  des contrats de délégation de service public de l’eau.

Ce qui s’est  soldé par leur condamnation. Et pour certaines, en fonction de la durée restant à courir du contrat, la facture s’est élevée  à plusieurs millions d’euros.

On imagine la note pour le SIEAAC et ses usagers alors que le contrat vient juste d’être renouvelé pour 12 ans.

Alors j’en appelle à la raison,

En nous écartant du SIEAAC vous allez créer  un précédent fâcheux,…….pour rien,

Car je suis certain que CHATEAUBERNARD, MERPINS et SAINT-BRICE, qui sont majoritaires en nombre de délégués au sein du SIEAAC, y regarderont à deux fois avant de s’engager derrière vous dans cette ruineuse aventure.

Vous allez, une nouvelle fois, faire perdre la présidence du SIEAAC à COGNAC.  

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article