Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Discours d'Émilie Richaud

com

26 septembre 2013-meetinebelliot-delection1-319

 

Lancement de campagne


 

Discours d'Émilie Richaud

 


Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Chère Elisabeth, Cher Dominique, Cher Jérôme, Cher Daniel, Cher Noël,

 

Je suis très honorée d’ouvrir cette réunion publique de lancement de campagne. Parce que de vous à moi, on en parle depuis longtemps de ce démarrage. Quand, comment, est ce qu’il va y avoir du monde, à quelle heure, la couleur des cartons, et j’en passe.

 

Et ce soir, vous êtes venus, nombreux, c’est un signe, un encouragement pour nous, et surtout une formidable source de motivation, pour affronter les mois à venir.

 

Avant tout, je tiens à saluer nos invités, et dire combien je suis heureuse de voir Elisabeth MORIN CHARTIER et Dominique BUSSEREAU à nos côtés. 

 

Je les connais bien, j’ai eu l’occasion de travailler avec eux dans le cadre des campagnes précédentes.

 

Et leur présence est une chance pour nous, à plus d’un titre. Ils sont ce que nous voulons incarner pendant cette campagne, et ensuite, une fois élus.

 

Des femmes et des hommes politiques de terrains, pragmatiques, avec le souci de construire, de porter leurs dossiers concrètement pour faire avancer leurs territoires, en dehors de toutes visions partisanes ou dogmatiques.

 

Ils sont disponibles, vous pouvez les appeler, et ensuite, les solutions émergent, se dessinent. 

 

Ils ne lâchent jamais. Cette exemplarité sera la nôtre.

 

La présence d’Elisabeth et de Dominique, ce soir, illustre bien notre état d’esprit dans les mois à venir, et au cours des 6 prochaines années.

 

Je n’oublie pas Jérôme SOURISSEAU et Daniel SAUVAITRE, c’est pour nous un message fort d’unité et de rassemblement. 

 

Leur présence ici, témoigne, je crois, que beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de Cognac depuis 2008. Nous avons retenu les leçons du passé. Combien de fois, ai-je été interpellée dans les rues de Cognac, sur les divisions de notre camp, sur les querelles d’égo qui nous empoisonnaient… 

 

Force est de constater que nous avons entendu le message des Cognaçais, 

 

Votre message, ce qui est de bon aloi pour la suite.

 

Aujourd’hui, nous sommes réunis, et par l’UNION viendra la victoire… 

 

On ne peut pas en dire autant de l’équipe sortante…

 

Regardez le spectacle de notre gauche municipale qui se déchire !

 

Ce soir, j’ai envie de vous parler de Cognac, mais pas seulement, j’ai envie de vous parler de Noël.

 

On m’a souvent demandé pourquoi j’avais décidé de rejoindre Noël ? 

 

Pourquoi n’y es-tu pas allé, pourquoi pas toi etc…

 

Si j’ai choisi de me présenter aux côtés de Noël, c’est simple : c’est parce que depuis 6 ans, j’ai appris à le connaitre. Et ce que j’aimerai, ce soir, ce que, vous aussi, vous appreniez à le connaître…

 

J’ai rencontré un homme de caractère, doté d’une formidable capacité de travail. Et surtout un véritable amoureux de Cognac.


26 septembre 2013-meetinebelliot-delection1-308

 

De plus, ce qui m’a séduite, au sens politique j’entends, mon époux est dans la salle et je tiens à le rassurer, c’est la somme des expériences de Noël, un homme qui a un pied dans le privé, et un pied dans le public

 

Nous avons besoin de cette complémentarité pour répondre aux enjeux de Cognac.

 

Noël est un homme de défis qui ne lâchera rien pour faire gagner Cognac. 

 

Regardez comment il a mené l’enquête pour dénoncer les mirages du projet des chais MONNET, dans lequel la ville voulait nous entrainer.

 

Dans cette affaire, il a eu le premier raison.

 

Alors que l’actuelle majorité municipale s’est laissé  « endormir » par des marchands de rêve.

 

Souvenez-vous des mots du Maire sortant, pour dénoncer l’opposition de Noël, pour dénigrer ses arguments.

 

Et aujourd’hui, quel résultat ? Le plus formidable tête à queue de notre histoire municipale.

 

Du gâchis d’argent public, du temps perdu, et un espace emblématique de notre cité toujours en déshérence !

 

Voila le vrai visage de ceux qui dirigent Cognac, depuis 6 ans.

 

Au nom de Noël et des membres de notre équipe, je voudrais prendre plusieurs engagements forts ce soir devant vous :

 

JAMAIS nous n’ouvrirons les portes de la Mairie pour organiser des primaires, qu’elles soient de droite ou de gauche, contrairement à ce que les socialistes ont fait lors de la désignation de François HOLLANDE. Pour nous, l’Hôtel de ville doit demeurer au-dessus des partis !

 

JAMAIS nous n’arrêterons de bonnes initiatives au motif qu’elles ont été mises en place par l’équipe précédente. Souvenez-vous de l’abandon du projet de cinéma sur la place François 1er, au seul motif que c’était une idée de Jérôme MOUHOT… Et voyez le résultat aujourd’hui, avec le départ de CASA, le simple déplacement d’une banque, et plus aucune maîtrise sur le choix des commerces !

 

JAMAIS nous ne ferons passer nos convictions politiques avant l’intérêt de la ville. On a vu où cela pouvait nous mener quand l’actuel locataire de la Mairie a refusé de soutenir Madame Royal à la Présidence du PS en 2008, lui préférant sa collègue Lilloise. 

 

Le Conseil Régional a cessé de soutenir nos projets, au passage elle a coulé notre Centre de Formation des Apprentis et le Maire, qui se flattait d’être Président du Conseil Régional du Tourisme, a vu son strapontin, supprimé par la Présidente de la Région. 

 

Beau résultat pour celui qui, aujourd’hui, n’a que le mot de Rassemblement dans la bouche.

 

Enfin, JAMAIS nous ne construirons une plage à 60 km de notre littoral, et 500 mètres de notre Base Plein Air… Mais ça tout le monde pouvait s’en douter….

 

Cognac vaut mieux qu’une vision partisane.  Ce qu’il faut pour Cognac ce sont des projets, des emplois, du pragmatisme, une véritable envie de rassembler et le refus du renoncement et de l’échec.

 

Par ce qu’en matière de renoncements et d’échecs, l’actuelle équipe socialiste a fait fort, en 6 ans : 

 

Festival Rire Rock, un petit tour et puis s’en va… 

 

Pôle des Musiques actuelles, plus d’actualité…

 

Augmentation des Impôts, dont on attend toujours la pause…

 

Je préfère en rester là pour préserver votre moral…

 

Alors que d’autres villes nous montrent qu’il est possible de troquer renoncement et échec contre ambition et succès :

 

Regardez Epernay, où nous sommes allés avec Noël début septembre. Cognac et Epernay, deux villes qui sont mariées à leur produit.

 

A Epernay, le commerce de centre ville est dynamique. Pourquoi pas à Cognac ?

 

A Epernay, les façades sont ravalées. Pourquoi pas à Cognac ?

 

A Epernay, une avenue a été rénovée à l’image du produit. Pourquoi pas à Cognac ?

 

Ce que je veux vous dire, c’est que la politique menée depuis 6 ans à Cognac est tristement déprimante. 

 

Pendant 6 ans, ils nous ont expliqué que leurs problèmes étaient de la faute du gouvernement trop à droite, et maintenant ils nous expliquent que la poursuite de leurs problèmes, c’est parce que le gouvernement n’est pas assez à gauche…. 

 

Comprenne qui voudra, moi j’ai arrêté d’essayer.

 

Notre fil directeur pendant cette campagne, ce sera de penser à la commune et à ce qu’il y a de mieux pour elle.

 

Le Dogmatisme c’est eux. 

 

La Politique partisane c’est eux. 

 

L’absence de décisions toujours eux.

 

Nous avons l’envie de servir, l’envie de créer, l’envie d’adapter notre ville aux contraintes de l’avenir. Nous avons perdu trop de temps !

 

Cette campagne est belle et votre présence ici ce soir témoigne que nous sommes sur la bonne voie, celle de la victoire.

 

Mon choix pour mars 2014, c’est Noël, c’est Cognac.

 

Cocteau nous a laissé un mot formidable : « Dans la vie il y a deux façons de jouer, tricher ou jouer cœur ! ». 

 

Noël joue Cœur, nous jouons Cœur, pour vous, pour COGNAC.

 

Jusqu’en mars 2014, on ne lâchera rien ! Cognac D’abord !


26 septembre 2013-meetinebelliot-delection1-324

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article