Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Chais Monnet acte 6 " Les amis de la famille"

com

les amisNous nous devons, à nouveau, de vous interpeller sur le projet  de résidence de tourisme sur le site des Chais Monnet, mais cette fois pour vous demander de vous justifier sur les modalités du choix du cabinet « MAVILA Ingénierie » qui a réalisé l’étude de faisabilité, commandée et payée par la ville.

MAVILA Ingénierie a pour dirigeant Monsieur Laurent SALMON, inscrit en tant que   profession libérale en avril 2008.

Bien connu du Conseiller régional Michel GOURINCHAS et du Groupe CELA pour les fonctions qu’il occupait en qualité de Directeur du Syndicat Mixte Interdépartemental d’études sur l’espace touristique des Lacs de Haute Charente,  dissout également en avril 2008, suite, la encore, au mirage du projet CELA  « 85 millions d’euros d’investissement promis, 5.000 lits promis et 300 emplois promis……….. »

Un syndicat mixte dont le budget annuel de fonctionnement s’élevait à la bagatelle de 432 K€ avec des frais de personnel  de 215 K€, financé par le Département et par la Région à hauteur, respectivement, de  151 K€ et   115 K€………… pour la seule année 2007 et pour le résultat que l’on connait.

Ce qui soit dit en passant n’a pas empêché, le Département et la Région de voter en fin d’année, chacun, une subvention de 150 K€ au Groupe CELA pour le projet cognaçais……..pas rancunières les collectivités locales !

Si l’on ajoute, que la mission commandée par la ville, datée d’avril 2009, n’a fait l’objet d’aucune publicité. Il est vrai que ce n’était pas obligatoire. Le seuil de la consultation publique était à l’époque  de 20.000 € HT contre seulement  4.000 € depuis le 1ER mai 2010.

Mais quand même, le coût de la mission s’est établi à………… 19.200 € HT.

Pile poil en dessous du seuil des 20.000 € ce qui a évité, vous l’avez compris, toute mise en concurrence et permis de choisir le candidat « amis »…………… La manœuvre est habile mais par trop visible.

Plus surprenant encore, le nom de Laurent SALMON réapparaît en juin 2010 lors d’une réunion de la communauté de communes de Haute-Charente où Monsieur SALMON est présenté comme « le toujours interlocuteur privilégié du Groupe CELA ».

Alors, quand on sait que Monsieur SALMON avait également pour mission d’assister la ville dans le montage des différentes opérations et notamment celle relative au compromis de vente on comprend mieux la carence en matière  de garanties pour la ville.

Comment, dès lors, ne pas constater la collusion et comprendre que Monsieur SALMON a rédigé sa copie sous la dictée du Groupe CELA avec la bénédiction de la ville qui savait, parfaitement, à qui elle commandait et  payait cette étude de complaisance, qui en toute logique  aurait du être à la charge du promoteur et non à celle du contribuable cognaçais.

Nous avons le sentiment que les cognaçais ont été délibérément trompés dans la présentation de ce projet et tout ceci, qui apparaît désormais comme de petits arrangements entre amis, mérite, vous en conviendrez, quelques explications !

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article