Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noël BELLIOT - COGNAC

Centre aquatique "le choix de la raison"

28 Novembre 2011 , Rédigé par BELLIOT NOEL Publié dans #Coup de gueule

piscine 1Chacun s’accorde à reconnaître que la piscine de Cognac est un équipement vieillissant qui ne correspond plus aux attentes de nos concitoyens.

Chacun reconnait que le site classé du  Parc François 1er, son cadre de verdure idyllique, est l’endroit idéal pour abriter un équipement de cette nature.

Je rappelle que l’étude de faisabilité du projet remonte à mars 2003. C’est en janvier 2006 que le Conseil de Communauté valide l’Avant Projet Définitif (APD) de création d’un centre aquatique sur le site actuel du Parc François 1er. Les études se poursuivent jusqu’au stade du montage du dossier de consultation des entreprise (DCE), mais pour différentes raisons le projet est mis en attente.

Après les élections, en juillet 2008, un rapport, daté de février 2008, est présenté en conseil de communauté par lequel la chambre régionale des comptes  fait part de réserves sur les possibilités pour la Communauté de Communes de supporter financièrement la réalisation et le fonctionnement du centre aquatique projeté dont le montant total s’établissait autour 13 M€ HT.

En mars 2009, Il est admis que l’ampleur de la construction envisagée dépasse les capacités financières de la Communauté de Communes. Le projet doit être redimensionné. Il est décidé de résilier le contrat de maîtrise d’œuvre ainsi que son indemnisation. Un nouveau coût prévisionnel des travaux est arrêté à 9,7 M€ H.T.

Depuis, sans débat ni consultation de nos concitoyens sur la remise en cause du site actuel, un pseudo Comité de pilotage est désigné, mais ni la commission des sports de la Communauté De Communes, ni celle de la ville de Cognac n’ont eu à connaître de l’évolution du projet.

Une chose est certaine, ce qui semblait encore possible en 2009 doit être remis en cause. Un projet redimensionné sur le site actuel doit permettre de répondre, dans l’immédiat, aux attentes de nos concitoyens sans pour autant mettre en difficulté les finances intercommunales et nous contraindre, une nouvelle fois, à augmenter la pression fiscale sur les entreprises et les contribuables de notre territoire.

Chacun doit comprendre que nous  sommes, désormais, dans une crise profonde dont les perspectives incertaines doivent nous interdire tout projet pharaonique d’un autre temps.

Lire la suite

Chais Monnet acte 9 "Croire encore au Père Noël"

17 Novembre 2011 , Rédigé par BELLIOT NOEL Publié dans #Chais Monnet

pere noelMa question est double, elle porte sur deux  Permis de Construire en cours d’instruction par les services de la ville.

Le premier concerne la demande de Permis de Construire déposée en nom propre par Jean GARSAU le 29 avril 2011 relatif au projet de création d’un complexe touristique, d’affaires et résidentiel sur le site Monnet.

Cette demande de Permis, si j’en crois l’Adjoint à l’Aménagement Durable remplit désormais toutes les conditions techniques nécessaires à sa recevabilité et doit, en tout état de cause, être délivrée avant la fin du mois de janvier 2012 sachant néanmoins que le compromis de vente signé avec la SAS TERRIADE précise, lui, l’engagement de la ville de le délivrer au plus tard le 31 décembre 2011.

Or, comme j’ai eu l’occasion de l’indiquer en juillet dernier il nous semble impensable de délivrer un Permis de Construire sans que les conditions juridico financières du dossier ne soient préalablement formalisées par un nouvel avenant au compromis de vente.

D’autant que nous avons perdu le fil concernant cet ami providentiel de Jean GARSAU qui indiquait pourtant, en juin dernier, qu’il n’y avait pas une minute à perdre, envisageait le 1ER  coup de pioche dès janvier 2012 pour un début d’activité fin 2012 début 2013 et devait sans attendre lancer la commercialisation des lots……………….. Depuis silence radio !

Enfin en  ce qui concerne Jean GARSAU nous connaissons tous les difficultés financières de son Groupe et désormais son incapacité à réaliser seul le projet. Les dernières décisions prises par le Tribunal de Commerce de Perpignan, le 2 novembre 2011, confirment une  situation de plus en plus compromise :

  1. Prolongation, une 3ème fois, de la procédure de Redressement Judiciaire a l’encontre de la société GT VACANCES
  2. Placement en Redressement Judiciaire de 6 nouvelles sociétés du Groupe qui étaient jusqu’à présent sous mesure de sauvegarde.
  3. Mise en Liquidation Judiciaire de la Sarl CELA ISOLA qui exploite la toute dernière résidence de tourisme, « CELA ISOLA 2000 », ouverte  par le Groupe en 2009

Tout ceci nous conforte dans la défiance légitime que nous avons pu exprimer à maintes reprises depuis 2 ans et que vous semblez vouloir, aujourd’hui,  enfin, partager.

Aussi, et à  un peu plus d’un mois de l’échéance contractuelle, êtes-vous en capacité de justifier d’un  projet de protocole d’accord précisant le rôle et les engagements de chacune des parties à savoir :

  • la SAS TERRIADE avec laquelle la ville a signé un compromis de vente,
  • la SAS CELA Finances qui doit rester, en principe, le gestionnaire du complexe,
  • la Sarl HELIOS PROMOTION qui doit formaliser ses intentions de  se substituer aux engagements pris par CELA pour la partie aménagement et commercialisation,
  • la Communauté de Communes de Cognac qui projette de louer un bâtiment, à construire sur le site, pour y établir son siège,  
  • Jean GARSAU qui va détenir, prochainement, le Permis de Construire à titre personnel,
  • la ville de Cognac, propriétaire du site.

 

Le second concerne la demande de Permis de Construire pour un projet dénommé « Les Salons de la Cité » porté par Joël JOANNY dans l’immeuble  situé place François 1er, propriété de la ville.

Je rappelle, pour mémoire, que cette demande de Permis de Construire a été déposée le 6 septembre dernier sur la base d’une simple autorisation donné par le  Maire de Cognac, à postériori, le 21 septembre 2011. Là encore à une personne physique pour un immeuble appartenant à la ville, sans délibération ni signature d’un compromis de vente.

Plus de 2 mois après ce dépôt, où en êtes-vous dans ce dossier et notamment de la signature du compromis de vente qui nous est annoncée à chaque conseil municipal depuis des mois ?

Lire la suite