Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

L'incroyable légèreté de GOURINCHAS !

com
L'incroyable légèreté de GOURINCHAS !

Michel GOURINCHAS a réussi à convaincre les membres du bureau de Grand Cognac d’émettre un avis défavorable au cofinancement de 3 millions d’euros pour l’aménagement de la RN 141 – Villesèche – La Vigerie.

Il doit présenter une délibération dans ce sens lors du conseil communautaire qui se tiendra le jeudi 3 mars à 18h30 dans les locaux du CYRC à Cognac.

Son unique argument, pour convaincre ses collègues Maires du cognaçais, a été de marquer sa surprise de voir Grand Cognac appelé à cofinancer cet aménagement alors qu’il n’y aurait pas eu la moindre concertation sur le sujet.

Ce qu’il confirme aujourd’hui dans les colonnes du Journal La Charente Libre dans un article particulièrement étayé et précis d’Ismaël KARROUM.

Cet argument ne tient pas dans la mesure où Michel GOURINCHAS était Conseiller Régional et présent lors de la commission permanente du Conseil Régional du 20 novembre 2015 qui a validé les termes de la convention particulière de l’opération en question qui prévoit expressément les modalités de financement du projet et la participation de Grand Cognac à hauteur de 3 millions d’euros.

Il semble que le « gentil Michel » se soit une nouvelle fois pris les pieds dans le tapis allant jusqu’à affirmer, pour tenter de se dédouaner, que « Pour dire les choses franchement, je suis passé au travers de cette délibération…. » Oups !

Nous pourrions en sourire si le sujet n’était pas aussi crucial pour l’avenir de notre territoire, son désenclavement et la sécurité de nos concitoyens.

En son temps le cognaçais n’a pas voulu de l’autoroute. Récemment les élus en responsabilité n’ont pas su défendre la création d’une gare LGV « bis » entre Angoulême et Cognac. Deux fautes majeures qui affaiblissent l’attractivité de notre territoire.

L’abandon du projet de contournement de Cognac repoussé aux calendes grecques, l’absence de volonté politique pour mettre à 2X2 voies la RN 141, entre Saintes et Angoulême, le retard pris pour l’électrification de la ligne TER entre Angoulême et Royan sont autant de freins supplémentaires à notre expansion économique.

Grand Cognac est enclavée entre Angoulême, forte d’une communauté d’agglomération desservie par la RN10 et une gare LGV et la communauté d’agglomération de Saintes irriguée par deux autoroutes.

Pour exister dans ce contexte défavorable, et qui plus est au sein de la grande région Aquitaine, les élus du cognaçais doivent avoir pour première priorité le désenclavement de notre territoire et comprendre que Grand Cognac est le premier bénéficiaire de l’aménagement en question, bien avant la COMAGA qui finance pourtant à hauteur de 5 millions d’euros.

Une opération couteuse, mais qui comparée aux 40 millions d’euros des Vauzelles et la construction d’un centre aquatique ou à la construction d’un pont pour relier la zone d’Auchan à celle du Mas de la Cour - Bellevue pour 1,6 millions d’euros n’apparaît pas inaccessible à l’une des communautés de communes les plus riche de France.

Dans ce contexte maintenir cette position serait une faute politique inexcusable. Aussi Monsieur GOURINCHAS vous n’avez d’autre alternative que de reculer en retirant cette délibération contraire aux intérêts de notre territoire !

L'incroyable légèreté de GOURINCHAS !
L'incroyable légèreté de GOURINCHAS !
L'incroyable légèreté de GOURINCHAS !
L'incroyable légèreté de GOURINCHAS !
L'incroyable légèreté de GOURINCHAS !
L'incroyable légèreté de GOURINCHAS !
L'incroyable légèreté de GOURINCHAS !
L'incroyable légèreté de GOURINCHAS !
L'incroyable légèreté de GOURINCHAS !
Print
Repost

Commenter cet article