Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

GOURINCHAS a-t-il menti ?

com
GOURINCHAS a-t-il menti ?

Chères lectrices et chers lecteurs de mon blog,

Les conversations que j’ai eu ce week-end, sur les conditions du financement, à hauteur de 3 millions d’euros, de l’opération RN 141 « Villesèche – La Vigerie » par Grand Cognac, m’incitent à vous adresser ces quelques lignes.

Je dois, dans un premier temps, confirmer mon soulagement de voir que ce chantier crucial, pour l’avenir de notre territoire, son désenclavement et la sécurité de nos concitoyens ne devrait pas, en principe, être retardé.

Dans un second temps, je m’interroge, comme beaucoup d’entre vous, sur la légitimité de voir Grand Cognac participer à hauteur de 7,5% du financement d’une partie de l’aménagement de la Route Centre Europe Atlantique (RCEA) alors même que l’Etat ne contribue qu’à hauteur de 20% et surtout ne s’engage en rien sur la trentaine de kilomètres qui resteront à réaliser sur la portion Angoulême – Saintes, incluant l’arlésienne du contournement de Cognac.

En acceptant ce premier cofinancement, combien de millions d’euros faudra-t-il que la future communauté d’agglomération mette sur la table pour terminer cet axe majeur indispensable à notre développement économique ? La pilule est dure à avaler.

Aussi, la question qui agite le landernau cognaçais de connaître la vérité sur les raisons qui nous ont conduit à cette situation m’apparaît légitime.

Je vais tenter de vous apporter mon modeste éclairage dans ce dossier où la position du Président de Grand Cognac a changé radicalement ces derniers jours et où ses explications alambiquées n’ont fait qu’apporter de sérieux doutes sur la réalité de ses affirmations.

Lors du Conseil communautaire du jeudi 3 mars dernier, où tout a basculé, je crois nécessaire de préciser que j’ai découvert, comme la plupart de mes collègues, un rapport sur table prenant la position inverse à celle du rapport initial qui invitait le conseil communautaire à émettre un avis défavorable suite au vote unanime des membres du bureau de Grand Cognac composé des 14 Maires de la communauté de communes.

Ce revirement spectaculaire montre, si besoin était, l’emprise du Maire de Cognac sur ses collègues, lui qui agit déjà comme le « président de droit » d’une communauté d’agglomération qui n’existe pas encore..

Dans ce nouveau rapport, voté à une très large majorité (un vote contre et deux abstentions), le Président de Grand Cognac invite notamment le Conseil à :

• émettre un avis favorable à l’attribution d’un fonds de concours à l’Etat à hauteur de 3 millions d’euros

• l’autoriser à mettre en place une autorisation de programme de 3 millions et à signer la convention et tout document afférent s’y rapportant

En séance Michel GOURINCHAS avait repris les mêmes arguments livrés à la presse ces jours derniers.

« Nous n’avons jamais été abordés par qui que ce soit. Nous découvrons par un courrier que Grand Cognac doit payer 3 millions d’euros. Nous sommes mis devant le fait accompli…. »

«C’est vrai qu’en tant que conseiller régional, j’ai voté ce chantier. Mais je n’avais pas regardé les annexes qui prévoient notre participation de 3 millions d’euros…. »

Comment peut-on croire qu’un élu responsable puisse voter un chantier de 40 millions d’euros sans savoir qui en assure le financement et comment peut-il arguer, sans faire sourire, que « des tableaux financiers annexés à une délibération du Conseil régional ont sans doute échappé à sa vigilance… » ?

Ces allégations ne résistent pas à la réalité des faits et des documents que vous trouverez en pièces jointes, d’autant que le Président de Grand Cognac était, en tant que Conseiller régional, membre de la commission Transport – Equipements – Infrastructure en charge de l’élaboration et du suivi du contrat de Plan Etat-Région 2015 – 2020.

De plus, ce cofinancement de 3 millions d’euros par Grand Cognac figure expressément, à plusieurs reprises, très clairement..........même pour quelqu’un peu vigilant :

• dans une délibération relative au contrat de Plan Etat – Région du 12 décembre 2014

• dans le compte rendu de la commission permanente du 27 mars 2015

• dans le Contrat de plan signé le 4 mai 2015 par Manuel Valls et Ségolène Royal

• dans le compte rendu de la commission permanente du 20 novembre 2015

Le conseiller régional, « président de Grand Cognac » :

A-t-il eu connaissance et validé cet accord de cofinancement dès 2014 ?

A-t-il omis d’en informer ses collègues Maires de Grand Cognac ?

Est-il à ce point négligeant qu’il ne suivait pas ce dossier capital pour l’avenir de notre territoire ? Et si cela est le cas, combien de dossiers vont-ils ainsi apparaître ?

A vous de juger !

Il n’en reste pas moins vrai qu’en signant la convention, en l’état, le Président de Grand Cognac s’oblige à en appliquer les modalités et à inscrire au budget 2016 une Autorisation de Crédit (AC) à hauteur de 3 millions d’euros et le Crédit de Paiement (CP) pour 487.459 €.

Faute de quoi, le contrôle de légalité ne devrait pas manquer de le lui rappeler.

Bonne semaine à toutes et à tous.

NB

GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
GOURINCHAS a-t-il menti ?
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article