Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conseiller Municipal Les Républicains  de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Noël BELLIOT - Cognac d'abord !

Conseiller Municipal Les Républicains de la ville de Cognac et Conseiller Communautaire de Grand Cognac

Pour une communauté d'agglomération forte et puissante

com
Pour une communauté d'agglomération forte et puissante

En son temps le cognaçais n’a pas voulu de l’autoroute. Récemment les élus en responsabilité n’ont pas su défendre la création d’une gare LGV « bis » entre Angoulême et Cognac. Deux fautes majeures qui affaiblissent l’attractivité de notre territoire.

L’absence de volonté politique pour mettre à 2X2 voies la RN 141, entre Saintes et Angoulême, le retard pris pour l’électrification de la ligne TER entre Angoulême et Royan sont autant de freins supplémentaires à notre expansion économique.

Aujourd’hui, la réforme des territoires, voulue par l’Etat, impose aux intercommunalités de moins de 15.000 hab de se regrouper tout en les dotant de compétences renforcées. C’est une formidable opportunité que nous n’avons pas le droit de manquer.

Grand Cognac avec 34.000 hab est enclavée entre Angoulême, forte d’une communauté d’agglomération de plus de 100.000 hab desservie par la RN10 et une gare LGV et la communauté d’agglomération de Saintes créée en 2013 avec plus de 60.000 hab irriguée par deux autoroutes.

Pour exister dans ce contexte défavorable, et qui plus est au sein de la future grande région Aquitaine, Grand Cognac se doit de fédérer les communautés de communes de Jarnac, Grande Champagne, Châteauneuf et Rouillac autour d’un projet partagé et constituer ensemble une communauté d’agglomération riche de 80.000 hab.

Ne précipitons pas une fusion à trois (Grand Cognac, Grande Champagne et Châteauneuf) donnons-nous le temps de convaincre l’ensemble de nos partenaires de la logique de territoire qui nous unit et la nécessité d’atteindre un seuil critique capable de garantir l’attractivité et l’expansion économique de nos territoires.

Une solution à minima qui ne permettrait pas d’unir nos 5 communautés de communes serait une nouvelle faute politique et une erreur historique irréparable.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article